Des épices, nos placards en sont pleins. Notre chère et raffinée cuisine marocaine en est riche. Nous les utilisons souvent sans connaitre leurs bienfaits exacts. Voici un résumé des bienfaits de certaines épices qu’on n’utilisera plus jamais uniquement pour leur goût.

Le poivre : stimule la digestion

La digestion commence par la production de salive (salivation), le poivre la stimule et permet ainsi la dégradation des aliments, premier pas vers une digestion réussie, tout en protégeant les dents de l’acidité.

Le cumin : l’allié du ventre plat

Grande star de la cuisine marocaine, cette épice a des vertues carminatives, c’est-à-dire qu’elle combat les gaz et les ballonnements intestinaux. Le cumin fait également manger moins salé, ce qui lui octroie une vertu particulière, celle de nous faire consommer le sel avec modération.

Le curcuma : un antioxydant

Et l’un des meilleurs de surcroit. Le curcuma n’a pas qu’un rôle de colorant comme beaucoup le pensent, il a aussi un rôle protecteur. Il combat les radicaux libres responsables du vieillissement des cellules et protège ces dernières, notamment les cellules pulmonaires.

Le gingembre

Outres ses vertus aphrodisiaques connues, il a joue le rôle de chélateur de graisses superflues en diminuant le taux du mauvais cholestérol. Le gingembre donne également de l’énergie.

La cannelle : pour se sevrer du sucre

Tous les nutritionnistes sont d’accord, le sucre, en excès est mauvais pour la santé. Pour se sevrer de celui-ci on utilise les édulcorants, malheureusement ces derniers aussi ont leurs inconvénients ; à la longue, ils peuvent être responsables du diabète de type II. La cannelle peut jouer le rôle d’épice sucrée, se mariant merveilleusement bien avec les salades de fruits, pouvant être saupoudrée dans les infusions, dans le thé, dans le café et très utilisée dans la cuisine marocaine traditionnelle.