Le burger est pointé du doigt comme étant un sandwich trop gras et mauvais pour la santé. Mais un burger n’est pas forcément de la junk food. On peut en faire un repas équilibré, pourvu que les ingrédients soient triés au volet. Car le burger n’est autre qu’un sandwich, on n’est pas obligé de l’acheter, le préparer peut être une alternative bien plus intéressante.

La base : le pain. On peut soit acheter des pains à burger tous faits ou faire soi-même son pain. Car le burger est bien plus intéressant nutritionnellement parlant si le pain est fait avec soin. Vous pouvez le préparer à base de farine complète par exemple, ou à la farine de mais. Vous pouvez aussi utiliser du pain au sarrasin ou au lupin à index glycémique plus bas.

La viande : le classique est le steak haché de viande rouge, mais vous n’êtes pas obligé de manger du steak haché, une escalope de poulet peut aussi faire l’affaire. Vous pouvez aussi penser au poisson blanc, pour en faire manger à vos enfants par exemple, un filet de merlan peut très bien faire l’affaire. Essayez aussi avec un filet de saumon ou de truite. Avec de la roquette, c’est un délice.

Le fromage : au lieu d’utiliser les toastinettes, changez de fromage : essayez avec le parmesan ou la mozzarelle (moins gras) ou une tranche d’emmental. Vous pouvez aussi utiliser du fromage blanc ou de la ricotta.

Les légumes à la place du classique salade cornichons : des tranches fines de courgettes et d’aubergines vont rajouter du caractère à votre burger et en faire un plat complet et équilibré.

La sauce : la sauce est ce qui rend le burger gras. Au lieu de mettre de la mayonnaise, faites du guacamole. L’avocat est un bon gras et se marie très bien avec les autres ingrédients.

Un burger est aussi l’occasion de faire participer toute la famille à la préparation ; chacun choisit ses ingrédients et tout le monde met la main à la pâte. Et ça fera un moment joyeux partagé en famille autour d’un sandwich que tout le monde aime.